Nos conseils pour garder ses vêtements longtemps

garder son dressing le plus longtemps possible

Choisir des vêtements de qualité

Préférer des vêtements en fibres naturelles plutôt que synthétiques. En effet, ces dernières sont souvent un mélange de différentes fibres qui, lavées à plusieurs reprises vont perdre de leur allure et de leur éclat d’origine. Attention toutefois à bien adapter l’entretien de votre vêtement en fonction de la matière qui la compose.

On ne lave pas la soie de la même manière qu’on lave la laine, pourtant il s’agit bien de tissus en fibres d’origines animales.

Lire les étiquettes de lavage

30 degrés, 40 degrés, lavage à sec ou en machine, c’est sur celles-ci que vous trouverez toutes ces indications.

C’est la règle la plus importante, car un vêtement, dans sa composition, peut comporter de nombreux éléments, qui ont chacun leur caprice. Le fabricant apporte alors des informations sur l’entretien qu’il faut absolument suivre, si l’on souhaite garder son habit le plus longtemps possible.

Cela peut prendre du temps au début de connaître quel lavage, quelle température pour chaque vêtement, mais on vous assure que, si votre objectif est de garder vos vêtements le plus longtemps possible, vous allez bien les connaître et finalement vous ne perdrez plus de temps.

Eviter l’utilisation du sèche linge. Celui-ci dégrade tous les types de textiles et réduit leur durée de vie.

Astuces lavage des fibres délicates :

La soie : Se lave à froid. Privilégiez le lavage à la main. Mais sachez que vous pouvez les laver à 30 degrés à la machine en choisissant un programme délicat. Utiliser une lessive spéciale soie qui sera peu agressive. Sécher délicatement entre deux serviettes pour ne pas altérer ses fibres. Sécher à l’air libre sur un cintre.

La laine : Pas plus de 30 degrés sous peine de voir son vêtement rétrécir. Nous conseillons le lavage à la main même si toutefois vous pouvez sans risque utiliser un programme de votre machine spéciale laine. Faites attention à ne pas mettre plus de 3 vêtements en même temps : le frottement de ces derniers pourrait engendrer une modification sur les fibres créant alors un feutrage.

Apprenez quelques points de couture

Il peut être intéressant de se constituer une petite trousse de survie pour vos réparations, constituée de différents types de fils comme le coton, le lin ou la soie à coudre, de différentes couleurs, des aiguilles de différentes tailles et des ciseaux.

En effet, tous les vêtements peuvent être réparables, il suffit juste d’avoir quelques connaissances des points de base en couture et parfois un peu d’imagination.

Sachez que, pour combler un trou dans un vêtement, vous pouvez utiliser différents points comme : le point de feston, des points de broderie, le point avant et le point zigzag. Vous avez également la possibilité d’avoir recours à un renfort (morceau de tissu que l’on coud sur l’envers pour renforcer et combler le trou).

Lutter contre l’obsolescence culturelle

114 euros de vêtements non portés dorment dans nos armoires selon un sondage BVA pour ebay.

Les grandes entreprises poussent les consommateurs à toujours consommer plus et à changer régulièrement de vêtements.

Prenez le temps de choisir des pièces qui soient intemporels, posez-vous les questions suivantes :

Pourrais-je aimer porter ces vêtements dans plusieurs années ?

Est ce que je pourrais facilement l’associer avec mes habits ?

Est ce qu’ils iront avec ma morphologie ?

Réfléchissez à quelques pièces qui pourraient faire partie de votre capsule vestimentaire. Une petite collection d’habits qu’on peut associer à chaque élément de notre garde-robe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *